Ethics & policies - Caritas Danmark
STØT
I DAG

Ethics & policies

The Ethical Code is in line with Caritas Denmark’s Values, Vision and Mission. As a Catholic organization, it is our fundamental view that every human being is unique and created in God’s image. Thereby all human beings are of equal value, no matter who they are, what they believe in or under which circumstances they live.

1. Code d’éthique

Le Code d’éthique est en ligne avec les valeurs, la vision et la mission de Caritas Danemark. En tant qu’organisation catholique, la vision fondamentale de Caritas est que chaque être humain est unique et créé à l’image de Dieu. Aussi pour Caritas, tous les êtres humains ont la même valeur, peu importe qui ils sont, ce qu’ils croient ou dans quelles circonstances ils vivent.

Toute personne représentant Caritas Danemark devra adopter un comportement individuel qui reflète le respect pour la dignité humaine et les droits universels.

Le Code d’éthique de Caritas comprend une série de principes appartenant aux trois domaines principaux suivants :

  • Les valeurs, l’éthique et le comportement professionnels
  • Les conflits d’intérêts, la contrainte, les cadeaux et les avantages
  • Le comportement privé

Lire l’intégralité du Code d’éthique ici.

Le Code d’éthique fait partie intégrante de tout contrat de travail du personnel et de tout contrat conclus avec des consultants, signés par Caritas.

Chaque membre du personnel a le devoir de signaler immédiatement toute suspicion d’une affaire relative à des violations de ce code. Ce type d’affaires devra être signalé auprès du responsable de l’administration.

Les signalements des parties prenantes externes, des partenaires, des consultants ou des personnes des programmes des pays qui reçoivent de l’aide de Caritas Danemark, s’effectueront par l’intermédiaire du complaint volet des plaintes du site Internet de Caritas Danemark.

2. Normes internationales

Dans le monde entier, Caritas promeut le développement humain intégral et durable que l’organisation considère comme essentiel pour parvenir à la dignité humaine. Les actions collectives concernant les personnes pauvres et vulnérables et leurs communautés, destinées à assurer leur protection et leurs moyens de subsistance, à leur donner la possibilité d’influer sur leurs propres existences et les systèmes qui les affectent, sont un aspect essentiel du développement humain.

Caritas considère que l’expertise organisationnelle et l’alignement sur des normes sont une manière de garantir l’efficacité de l’aide et la qualité du soutien aux personnes pauvres, marginalisées et vulnérables. Caritas s’engage donc à respecter les normes, les conventions et les principes internationaux suivants :

  • 1948 Déclaration des Nations Unies sur les droits de l’homme
  • 1949 Conventions de Genève et protocoles
  • 1951 Convention des Nations Unies sur les réfugiés et protocoles
  • Directives des Nations Unies pour les personnes déplacées en interne
  • Code de conduite de la Croix Rouge Internationale
  • Normes de Sphère
  • Normes humanitaires fondamentales (selon l’acronyme anglais CHS)
  • Normes de gestion de Caritas Internationalis (selon l’acronyme anglais CIMS), incluant le code de conduite
  • Partenariats de Caritas — les principes directeurs des partenariats de Caritas
  • Politique de protection de l’enfance de Caritas Internationalis (CI)
  • Dans les situations d’urgence, Caritas alignera sa mission sur les systèmes d’appel d’urgence de CI et se coordonnera avec le Cluster des Nations Unies pour la réponse humanitaire
  • L’encyclique Laudato Si du Pape François — Appel à lutter contre la dégradation de l’environnement et le changement climatique
  • Politique de la société civile danoise
  • Charte du changement (C4C)
  • Initiative pour la transparence de l’aide internationale (IITA)

3. Les plaintes

Caritas Danemark est une organisation responsable et transparente. Elle souhaite être responsable de ses activités et de ses décisions et s’opposer à la corruption et aux agressions. Pour ce faire, Caritas a développé une politique de traitement des plaintes et créé un mécanisme des plaintes tel que décrit dans le paragraphe suivant.

Quelles sortes de plaintes ?

Caritas encourage le partage et la discussion sur les commentaires et les retours d’information, relatifs à sa mission, avec le personnel responsable qui connait le mieux les activités. Si les problèmes ne peuvent pas être résolus, ou s’ils sont de nature suffisamment sérieuse, le mécanisme dédié aux plaintes, disponible sur le site de l’organisation, peut être utilisé ou un des membres du personnel contacté.

Une plainte peut impliquer p.ex. :

  • La mission de Caritas Danemark au Danemark ou dans les pays où l’organisation développe ses programmes
  • Le comportement du personnel, des bénévoles et autres parties prenantes représentant Caritas Danemark
  • Le comportement du personnel au sein des organisations partenaires de Caritas Danemark, p.ex. une violation du Code d’éthique
  • La suspicion de corruption, les pots-de-vin, les violences sexuelles ou la violation des politiques de protection internationales

L’ensemble des membres du personnel de Caritas Danemark s’est engagé à adhérer au Code d’éthique et à la Politique anticorruption de Caritas Danemark.

Les plaintes seront toujours traitées confidentiellement et le ou la plaignant (e) protégé (e), si tant est que la plainte soit déposée de bonne foi. Par ailleurs, une fausse accusation délibérée pourra avoir des conséquences pour le ou la plaignant(e).

Les informations à caractère confidentiel seront conservées en toute sécurité et seul le comité des plaintes pourra y avoir accès.

Lire notre rapport d’enregistrement de plaintes ici.

 

Traitement des plaintes

Le dépôt d’une plainte s’effectue en remplissant la fiche correspondante. La plainte doit être aussi précise que possible et, le cas échéant, inclure des éléments de preuve, p.ex. en joignant des fichiers au dossier de plainte.

La plainte sera directement transmise au Comité interne de traitement des plaintes de Caritas Danemark, composé de trois membres nommés par le Conseil d’administration de Caritas Danemark. Ses membres actuels sont le secrétaire général, le responsable de l’Administration et le responsable d’équipe international. Si la plainte concerne l’un de ces membres, ils seront écartés du processus de traitement de ladite plainte.

Le ou la plaignant(e) recevra un accusé réception par retour et une copie de la Politique et des procédures de traitement des plaintes, également disponible ci-dessous. À réception, le Comité des plaintes traitera la plainte aussi rapidement que possible. Le comité des plaintes décidera du plan de traitement de la plainte et informera le ou la plaignant(e) du résultat au plus tard un mois après réception de la plainte. S’il y a lieu, le Comité des plaintes peut demander des informations ou des documents supplémentaires au plaignant ou à la plaignante.

 

Plus d’informations sont disponibles dans  la Politique et les procédures de traitement des plaintes de Caritas Danemark ici.

4. Politique anticorruption


Caritas applique une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la corruption et souhaite envoyer un signal clair, en interne et en externe, sur ce sujet. Caritas œuvre dans le cadre d’un partenariat stratégique avec le ministère des Affaires étrangères du Danemark et soutient activement le combat de Danida pour lutter contre la corruption dans la gestion des fonds de l’aide au développement du Danemark.

La corruption sous toutes ses formes constitue une violation de la mission de Caritas qui est d’encourager les personnes pauvres et marginalisées à avoir la volonté, la capacité et la possibilité de rompre le cycle de la pauvreté de façon permanente par leurs propres moyens et ainsi de mener une vie meilleure.

Caritas œuvre dans des pays qui sont souvent dotés de structures médiocres et qui sont susceptibles de pratiquer la corruption à des degrés divers. Pour Caritas, la solution n’est pas de cesser ses activités dans ces pays, mais de renforcer les structures locales qui s’efforcent d’éliminer la corruption et de favoriser le développement.

La politique anticorruption cible les salariés de Caritas, les bénévoles et les autres parties prenantes qui représentent Caritas Danemark ainsi que les membres du personnel des organisations partenaires dans les pays où se déroulent les programmes.

Lire la politique anticorruption ici

5. Politique de diffusion des informations

Caritas Danemark est une organisation responsable aux activités et aux décisions transparentes. L’organisation s’est engagée à respecter des normes professionnelles et éthiques en matière de responsabilité conformément aux Normes de gestion de Caritas Internationalis (CI MS) et aux Normes humanitaires fondamentales.

Caritas Danemark applique les législations nationales et les directives sur la diffusion des informations relatives aux organisations non gouvernementales et sa politique de diffusion des informations est publiée sur son site Internet. En termes de transparence et de responsabilité, Caritas Danemark estime que l’information doit être accessible et diffusée, tout en respectant les limitations énoncées dans cette politique. Dès lors, cette politique s’applique à l’ensemble des informations détenues par Caritas Danemark.

Elle ne s’applique pas aux informations détenues par les partenaires individuels de Caritas Danemark bien qu’ils soient encouragés à mettre en place des politiques similaires qui satisfont aux exigences légales de leurs pays et aux demandes de leurs parties prenantes.

Lire la politique de diffusion des informations ici

Show Buttons